Soutien au Musée du sel de MARSAL

Il était une fois le sel...

Le sel est issu de la mer ou extrait des gisements souterrains (mers fossiles de l’ère tertiaire).
C’est un minéral aux multiples usages, étroitement lié à l’histoire de l’humanité et à l’essor des civilisations. Depuis toujours, le sel tient une place importante dans notre quotidien : il est présent dans notre alimentation mais il peut être également très utile pour notre confort, notre bien-être ou encore notre sécurité…


L'histoire du sel se confond avec l'histoire des grandes civilisations, en raison de son caractère vital, il a circulé dès l’Antiquité dans le bassin Méditerranéen, au Moyen-Orient, en Afrique et en Amérique précolombienne.
Pour sa survie et par goût, l’homme est très tôt parti à la recherche de cette substance minérale nécessaire aux fonctions physiologiques de son organisme, aux pratiques culinaires, à la conservation des aliments mais aussi à la préparation des cuirs et des peaux (tentes, vêtements, esquifs).
Le sel a contribué à la sédentarisation de l’homme, mais lui a aussi permis de partir explorer le monde à travers terres et mers en assurant la conservation des denrées périssables telles que la viande et le poisson.
C'est l'Empire romain qui a développé de façon significative son commerce, à travers les viae salariae ( voies du sel ) qui permettaient d'approvisionner toutes les provinces et zones de l'Empire.

En Europe, on extrayait le sel en chauffant l'eau des mares salées dans des sortes de gobelets en argile poreux que l'on cassait ensuite après évaporation complète pour récupérer un petit pain de sel solide.
D'énormes amas de débris de briques ont ainsi été découverts en Lorraine sur les bords de la Seille « rivière du sel » autour de Marsal, Moyenvic et Vic.
L'ancienne  technique du briquetage est particulièrement bien représentée au musée du sel de Marsal.

Ce sel, l'homme se le procure depuis des millénaires selon les mêmes modes fondamentaux mais avec des techniques plus modernes qui sont essentiellement :

La technique minière (sel gemme)

Chambre minière de stockage sel gemme
L'extraction à partir de mines creusées dans des gisements de sel gemme que des mers asséchées depuis des centaines de millions d'années ont laissé à l'intérieur des terres.

Ces couches de sel  accumulées,  peuvent atteindre plusieurs dizaines de mètres de hauteur et sont extraites selon la technique traditionnelle de l’exploitation  minière, l’accès à la mine se fait par un puits à la base duquel un réseau de galeries est creusé.
Le gisement foudroyé est transporté par des chargeurs depuis le front de taille, vers des stations de broyage, calibrage pour être ensuite stocké ou conditionné en surface pour la viabilité hivernale.
La technique industrielle ( sel ignigène )

Stockage de sel ignigène cristallisé 
Le principe de cette exploitation consiste à dissoudre le gisement salifère in-situ, en introduisant  par injection de l’eau douce sous pression, puis à extraire par le même sondage la saumure saturée ainsi obtenue qui sera  dirigée par saumoducs en saline et après décantation dans des bassins, vers une installation d’évapo-cristalliseurs où sous l’effet de la chaleur, s'opère la cristallisation du sel.
Cette bouillie de sel obtenue est alors épaissie, essorée, et séchée pour devenir un sel raffiné blanc prêt à la consommation.

La technique agricole (sel de mer )


Camelles de stockage du sel marin

La saliculture est une technique agricole ancestrale qui permet, sur de vastes superficies que sont les marais salants, de concentrer par évaporation naturelle, sous l’effet du soleil et du vent, une saumure d’origine marine.
Elle est pratiquée sur les côtes disposant de sols plats et imperméables, subissant un minimum de précipitations pendant les mois chauds afin d’assurer une évaporation maximale de l’eau et permettre ainsi la cristallisation du sel.
L’eau de mer de salinité 35g/l, est dirigée vers des étangs naturels appelés « partènements » où elle circule de bassin en bassin en se concentrant progressivement pour arriver, saturée à 300g/l  à l’entrée des tables salantes où à lieu la cristallisation .
La couche de sel déposée au fond des tables salantes est ensuite récoltée à l'automne pour le conditionnement et la consommation.
db