Randonnées sur les Sentiers du Sel

Ce dimanche, les clubs de randonnées des pays de sel s'étaient donnés rendez-vous pour marcher dans les pas des Soudiers et des Saliniers.
Chaque saline drainant à l'époque les ouvriers-paysans de toutes les petites communes avoisinantes sur les sentiers qui menaient ces Mineurs, Formateurs, Pêcheurs de sel, Soudiers ou Saulniers du IXème et XXème siècle sur leur lieu de travail.
Après avoir manié 6 à 7 tonnes de sel pendant 10 heures/j, 6 jours par semaine, ils rentraient pour des trajets à pieds de plus de 10 km, été comme hiver pour cultiver leurs terres.

Une navette prévue ce dimanche matin ouvrait la journée permettant aux randonneurs de laisser leurs véhicules à Haraucourt afin de redescendre en bus vers leurs départs de randonnées. 

Premier départ d'Einville à 8h avec les Randonneurs du Sânon  pour une distance de 14km, une première jonction à Maixe place de l'église vers 9 h agrandissait le groupe, puis à Crévic salle polyvalente vers 10 h et enfin à l'église de Sommerviller.
Au départ de chaque village des panneaux pédagogiques expliquaient l'histoire de ces salines pour la plupart démolies aujourd'hui et indiquaient les parcours à partir de cartes géographiques.


Table d'inscription pour la jonction à Maixe
                                                                                              Photo E R R  
         
Un autre départ avait lieu au parking du Haras de Rosières-aux-Salines avec le club Rosières-Oxygène-Sports pour 14 km et pour un dénivelé de 200 m, un second avec les Randonneurs du Canton de St Nicolas pour 10 km avec  dénivelé de 135 m.
Les 2 clubs prenant des itinéraires différents vers Dombasle pour les uns, par les anciennes salines de Portieux de Dombasle et la "Jeannette" de Sommerviller;  par les digues salines pour les autres avec une jonction au port de Dombasle et une montée par le Rambétant suivant le parcours de l'ancien saumoduc de la Saline Maugras. Arrivée prévue vers 11 h 45 à Haraucourt.



A 10 h le groupe  Mémoire de Varangéville partait de la mairie de Varangéville et gravissait le "Blanc" ce lieu composé de résidus de calcaire solide ayant servi à fabriquer la soude autrefois, tandis que le club de marche de Laneuveville démarrait d' Art-sur-Meurthe pour franchir le Val de Roanne et ses anciens chevalements de sondages  jonctionnant avec le groupe de marcheurs de Lenoncourt le long du parcours de l'ancien convoyeur à calcaire "TP Max".

Vers 10 h 30 accompagné par le club Haraucourt-sur-pattes, une boucle panoramique familliale de 4 km autour de Haraucourt était proposée pour découvrir en surplomb la vallée de la Meurthe.

L'après-midi des groupes de 50 personnes en 4 départs échelonnés depuis l'observatoire, découvraient de très près les sondages de la Société Solvay, celle-ci ayant exceptionnellement ouvert pour cette journée l'accès de ses effondrements contrôlés appelés "cratères".

Une représentation sur la faune du territoire était également proposée sur place après la boucle de l'observatoire.



A midi, un chapiteau avec buvette, pizzas et barbecue à disposition accueillait les randonneurs pour un repas bien mérité.

L'association "Tous en Sel" avait préparé une salle d'exposition de peintures, photos, gravures et matériel de mineurs, sur les " Becs Salés " de la mine de Varangéville ainsi que sur les " Gueules jaunes " du Val de Fer de Neuves-Maisons  et les " Gueules noires " de Lorraine .




Une grande vitrine exposait une très belle collection de fossiles ( bélemnite, ammonite, pentacrinus, encrinus, et autres...)  appartenant à la Famille Charpentier qui les récupèrent en labourant leurs terres du plateau de Haraucourt.
De nombreux livres, revues, journaux, vente de cartes postales ainsi que des vidéos sur le sel étaient présentés.
Un stand avec un magnifique tableau de la soudière Novacarb présentait les sondages et ses vaches Highland  ainsi que le bicarbonate de soude et ses bienfaits.

Dans une salle de réunion attenant à la mairie des conférences avaient lieu, tout d'abord sur l'ancien TP Max, ce convoyeur aérien arrêté en 1984 au profit du rail et qui transportait la pierre calcaire de Maxéville pour fabriquer la soude à Dombasle.

Une autre conférence sur le sel commentée par F Dinvaux, "une industrie à la campagne" avec son histoire et celle des ces ouvriers-paysans ayant empruntés tous ces chemins à pieds ou en vélos.





Plus loin, le club alpin de Nancy proposait aux demandeurs intéressés une initiation à la marche nordique, pour d'autres un atelier d'analyses les initiait à la lecture des paysages et on pouvait aussi survoler les cratères et le bassin salifère depuis le club d'ULM d'Hoéville.

Pour finir une visite demi-tarif guidée de la Maison du sel était prévue pour les inscrits à la marche.


Chaque participant repartait avec en souvenir un morceau de sel gemme datant de plus de 200 millions d'années extrait de la  mine de Varangéville et offert par l'association "Tous en Sel ".

Une manifestation rondement menée par une belle journée de fin d'été ensoleillée.                                     

Rand SduS/ db
Poème sur nos pays de sel.
I c i
Dorment sous mes pas les gemmes
du déluge figé en de roses cristaux
Et les rivières assoiffées lèchent le
ventre de feu d’une terre oublieuse
Il fait beau dans le ciel qui
clair bleu marie les alouettes aux nuages
Mes sentiers se déploient sur des mers en allées
dans l’argile et la glaise des vierges
aux forêts de jonquilles.
Le pays est une main que je serre
et dont je lis chaque ligne.
Ma vie y préserve sa force
et s’y apaise.
ici je suis ce que je suis.

Philippe Claudel.