Soutien au Musée du sel de MARSAL

La table de l'Histoire en Lorraine

Les Journées d’Histoire Régionale sont organisées par le Comité d’Histoire Régionale, un service du Conseil Régional de Lorraine. 

Elles ont pour but de faire découvrir au grand public lorrain les richesses de l’histoire et du patrimoine de notre région.

A l’occasion des 10èmes Journées les 7 et 8 mars 2015 à l’Abbaye des Prémontrés à Pont-à-Mousson, le thème retenu était "la gastronomie et les arts de la table en Lorraine à travers les siècles"
Pour la reprise des activités 2015, Les Associations :

Tous en Sel de Haraucourt


Mémoire de Varangéville

avaient mis leurs modestes moyens et leurs grands talents en commun pour présenter un stand d’exposition sur le sel cet ingrédient inhérent au thème proposé cette année.

Du sel gemme à la fleur de sel

--- Pour la partie pratique l'Association Tous en Sel  avec sa dernière réalisation "une poêle à sel miniature" proposait une mini production de sel alimentaire comme autrefois.

Cette démonstration pédagogique à partir d’une saumure saturée et chauffée issue du gisement de sel gemme lorrain formé il y a 220 millions d’années par l’évaporite d’une mer aujourd’hui disparue représentait parfaitement la cristallisation.
Après évaporation, Michel notre Maître-Saulnier procède au salinage du sel grené
situé en fond de poêle avec son râble-écumoir pour le faire égoutter sur le bord.




La manœuvre est plus délicate pour la cueillette de la fleur de sel apparaissant en surface, en effet le moindre mouvement ou changement de température, ventilation,
hygrométrie, l’a fait retomber en fond de poêle.

Mais quel plaisir de récolter cette légère fleur de sel épicée croquante sous les papilles, les tireurs de sel au XVIIIème siècle récupéraient pour leur propre compte ces paillettes aux qualités gustatives étonnantes.


clic

Cette fleur de sel cristalline, pure, naturelle, fleur de
l'amour du Maître-Saulnier, 
brillante autant que modeste, enrichit les saveurs de la table et apporte à l'homme force et vitalité.
Au XVIII ème siècle, une équipe de 5 Saulniers était nécessaire pour le service d'une poêle, la formation de l'eau forte s’appelait alors une cuite et durait 48 heures.

Cette technique de sel à l’ancienne optimisée aujourd’hui par Saline d’Einville est vendue sous l’appellation « Pétales de sel » à travers l’association « Lorraine notre Signature » valorisant les saveurs et le savoir-faire lorrain.

La croûte de sulfate de calcium appelé "schlott " se formant sur le fond de la poêle après plusieurs cuites était également récupérée par les apothicaires de l'époque moderne comme sel purgatif.
Ces déchet examinés par le chimiste G-F Boulduc orientèrent vers les prémices de l'industrie chimique des soudières qui un siècle plus tard connaîtra à côté des salines un étonnant essor avec les produits dérivés du sel tel que le bicarbonate dans les vallées de la Seille, de la Meurthe et du Sânon.

--- Pour la partie artistique et à partir de cet ingrédient commun mais indispensable qu’est le sel présent sur toutes les tables du monde, l'Association Mémoire  présentait un échantillon d'une magnifique collection de plus de 200 salières et salerons offertes par Madette Romac  à la ville de Varangéville.



Il faut savoir que jusque dans la première moitié du XIXè siècle le sel est un produit cher et rare, les hommes ont rivalisé d'imagination et de talent pour le présenter à leurs hôtes.

Les salières devinrent des orfèvreries très ouvragées et décoratives, de formes diverses et variées, leur taille attestait la richesse de leurs propriétaires.

Aussi indispensable à notre survie que l’eau et l’oxygène, le sel  a été prépondérant jusqu’à la fin du XVIIème siècle pour la conservation des aliments.

C'est donc grâce à ces merveilleux écrins qui vont faire la renommée de nombreuses manufactures françaises ou étrangères que le sel va contribuer à la richesse des services de table de nos jours. 


--- Pour la partie littéraire ,  les historiens locaux présentaient leur dernier ouvrage « Témoins du sel » qui fait la part belle aux témoignages de mineurs et de saliniers qui produisent ce sel révélateur de saveur.
Durant deux ans, les membres de l’association se sont attachés à collecter de la documentation et des témoignages pour écrire l’histoire de cette industrie agro-alimentaire qui fait partie intégrante de nos Pays de sel et de son rôle socio-économique régional.

Ces 2 journées ont connu une forte affluence dans les salles d'exposition de l'Abbaye avec 2500 visiteurs dont plus de 1700 pour le dimanche permettant de nouer des liens avec d'autres associations et de nombreuses sollicitations pour intervenir dans différentes manifestations toutes liées au patrimoine lorrain.
TeS 2015/db



Article Est Républicain du 6/03/2015    <<   Poêle à sel  >>