Sortie culturelle avec Tous en Sel : Marsal 2016

A l’initiative de l’Association Tous en Sel de Haraucourt, une partie de ses membres et sympathisants,  a pris part à une sortie culturelle à Marsal  au pays du Saulnois.

Après rassemblement et départ en covoiturage,  le groupe avait rendez-vous au musée départemental pour découvrir l’univers complexe et fascinant du sel lié à la présence de mares et sources salées aux alentours.



Situé dans la Porte de France, ce musée évoque par ses collections l’histoire trimillénaire de cette industrie celtique appelée "briquetage de la Seille" qui suscite toujours de nombreuses interrogations. 
Des fouilles archéologiques sont toujours en cours depuis 2001 sous forme d’un chantier-école pour les futurs archéologues européens. 

Cette visite de plus de 2h a captivé les visiteurs qui se sont retrouvés ensuite autour d’un repas convivial dans une auberge du Saulnois.  

Après le déjeuner,  Mr Richard Président des Amis du Saulnois  passionné de nature et d’histoire prend en charge le groupe pour retracer le riche patrimoine militaire de cette ancienne place forte édifiée par Vauban.

D’origine romaine, Marsal reçoit ses premiers remparts au XIIIe siècle, en tant que place forte pour le contrôle des salines de la région, une enceinte à 7 bastions est construite autour du bourg .
Après avoir été propriété des évêques de Metz, la ville passe sous le contrôle du Duché de Lorraine puis du Roi de France.

Vauban élabore un projet pour Marsal en 1663, reprenant le tracé des anciennes fortifications. La porte de France est entièrement rénovée entre 1670 et 1676. 
Quatre casernes prévues pour loger 1400 soldats sont mises en chantier en 1669 mais ne sont finies qu’en 1705, une véritable ville avec 4500 résidents civils et militaires.

Reddition de Marsal 2 septembre 1663




« Monarque le plus grand que révère la Terre,
Et dont l'auguste nom se fait craindre en tous lieux,
Près de toi le pouvoir des plus ambitieux
A moins de fermeté que l'argile et le verre.
Marsal qui se vantait de te faire la guerre,
Baissant à ton abord son front audacieux,
Dès le premier éclair qui lui frappe les yeux,
Se rend et n'attend pas le coup de ton tonnerre.
Si la fierté rebelle eut irrité ton bras,
Qu'il se fut signalé par de fameux combats,
Et qu'il m'eut été doux d'en célébrer la gloire.
Mais ma muse déjà commence à redouter
De ne te voir jamais remporter de victoires
Pour manquer d'ennemis qui t'osent résister. »

Jean de la Fontaine



À la mort du duc Stanislas en 1766, la Lorraine devient française et Marsal perd son intérêt stratégique de place frontalière. Mais la chute de Napoléon et la perte de la Sarre changent la position de Marsal. 

Les fortifications sont restaurées en 1816. La Maison du Gouverneur est reconstruite ainsi qu'un arsenal et deux forts détachés sont édifiés : le fort d’Orléans et le fort d’Haraucourt .

La place forte a été partiellement démantelée après la Guerre franco-prussienne. Les fossés et les inondations défensives ont disparu mais les terres- pleins des remparts subsistent, de même que la Porte de France qui accueille désormais le musée départemental du sel. 

Dans la place, trois des quatre casernes de la Porte de France subsistent, de même que la caserne de la poterne. L’arsenal de 1848 existe toujours.
Les casernes subsistantes ont été transformées en logements locatifs ou bâtiments agricoles.
Un autre point d’intérêt au centre du village avec l’ancienne collégiale romane St Léger construite à la fin du XIIème siècle. Cet édifice flanqué de 2 tours de hauteur différente aujourd'hui est un des rares exemples de ce type en Moselle.


Pour terminer la journée,  le groupe a observé la flore autour d’une mare salée  où les plantes halophiles servaient autrefois de marc de soude pour la fabrication du savon. Salicorne, spergulaire, jonc de Gérard, aster et troscart maritime, guimauve, n’ont plus de secret pour le groupe. 

Balsamine de l'Hymalaya
Une grande inquiétude cependant pour notre guide naturaliste devant la balsamine de l’Himalaya cette plante vigoureuse et invasive qui risque de changer à terme la configuration du lieu.

Les membres et sympathisants de Tous en Sel ont  apprécié cette sortie thématique sur cet héritage historique et salin en rapport direct avec leur raison d'être.




Les photos de la journée