Question à JP-JAILLANT Président d'honneur de "tous en sel"


Sauvegarder et mettre en valeur le patrimoine salin

Quels sont vos dossiers prioritaires pour 2018 ?

En étant une force complémentaire de la Maison du Sel, qui est gérée par la Com’com Seille et Grand Couronné depuis un peu plus d’un an, l’association a pour objectif principal la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine salin.
Un de nos principaux objectifs est de communiquer largement sur l’importance du patrimoine salin, présent sous nos pieds depuis des milliers d’années.
Cette exploitation d’or blanc est si silencieuse que plusieurs communes, pourtant concernées, n’ont pas bénéficié des subventions européennes prévues dans les projets de réhabilitation après-mines…

Sur quels partenaires comptez-vous vous appuyer pour la sauvegarde des chevalements du vallon de la Roanne ?

Rappelons que les deux qui sont encore debout (sur Lenoncourt et Varangéville) ont fait l’objet d’une inscription à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté du 19 décembre 1986. 
Dans les années 1980, il y avait encore 5 chevalements inscrits par la DIREN et situés en zone de concession minière. En principe, le propriétaire devrait assurer la sécurisation du site mais je vous invite à vérifier de visu l’état actuel. 
À l’heure actuelle, la préfecture organise des rencontres entre les communes, industriels et associations. Le plus simple semble de mettre ces chevalements hors zone minière, avant un renouvellement de concession de 25 ans. Mais la décision sera-t-elle prise avant l’accord de renouvellement ?

Vos projets, à court et moyen terme ?

2018 verra notre collaboration à plusieurs événements, de mars à septembre, avec
la semaine du sel, 
les Journées du centre d’histoire régional, 
la Marche des Saliniers 
une visite des Salines Royales à Dieuze.

À plus long terme, nous visons à encourager la participation de tous ceux qui souhaitent mettre en valeur avec nous notre terre de sel et espérons que les industriels encouragent la vision patrimoine par une ouverture sur la valorisation de notre territoire.

L’association aspire simplement à être un maillon de la chaîne de l’or blanc qui s’oriente de plus en plus vers un futur que lui offre la chimie verte.